Malgré la mobilisation, la Suisse exécute un renvoi par vol spécial vers le Soudan

Mardi 10 avril 2018, un vol spécial a été effectué depuis la Suisse vers le Soudan. Une mobilisation s’est organisée contre ce renvoi qui touchait notamment A., un jeune homme vivant en Suisse depuis 6 ans et qui avait entamé une procédure de mariage. Dans son communiqué de presse du 5 avril 2018, le Collectif R a rappelé la condamnation de la Suisse par la Cour européenne des droits de l’Homme pour des renvois vers ce pays (Arrêt “A.A. contre Suisse”) et les risques de mauvais traitement, dénoncés notamment par Amnesty international. Toujours selon le Collectif R, A. aurait été emmené à 4h30 du matin à l’aéroport, où une soixantaine de policiers étaient présents. Six personnes auraient été renvoyées, après avoir été ligotées aux chevilles, aux poignets et aux hanches, puis détachées durant le vol. Celui-ci aurait duré 8h sans qu’ils ne puissent ni manger ni boire. Le Collectif rapporte également que A. aurait été interrogé à son arrivée sur les raisons de sa fuite du pays. Il craindrait des persécutions par les autorités locales. Ce renvoi a eu lieu juste avant la publication, dimanche 22 avril 2018, d’une enquête du New York Times sur des Soudanais ayant été torturés après leur expulsion par la France, la Belgique et la Norvège.

Sources : Communiqué du Collectif R du 5 avril 2018 et message du Collectif R du 23 avril 2018 ; « Soudan : des demandeurs d’asile torturés après avoir été expulsés par la France », L’Obs, le 24.04.2018 ; voir également les brèves du 06.07.2017 et du 30.01.2014 sur les condamnations par la CourEDH

Cas relatifs

Cas individuel — 07/03/2018

Ils vivaient à la rue en Italie, cette réfugiée et son fils pourront rester en Suisse

Après avoir obtenu le statut de réfugiée en Italie, « Feven » s’est rapidement retrouvée à la rue. Enceinte, elle choisit de venir en Suisse en quête de meilleures conditions de vie pour elle et son enfant. Réfugiée reconnue en Italie, cette jeune mère est, à deux reprises, renvoyée vers ce pays et s’y retrouve à la rue avec son fils en bas âge. Plusieurs procédures juridiques plus tard, « Feven » et « Sebhat » reçoivent finalement une autorisation de séjour en décembre 2017.
Cas individuel — 05/11/2012

Un réfugié reconnu passe sept mois
en détention administrative

« Beasrat » demande l’asile en Suisse après avoir vécu dans des conditions d’extrême précarité en Italie, malgré la reconnaissance de sa qualité de réfugié. Refusant d’y retourner, il passe sept mois en détention administrative, non sans séquelles sur sa santé psychique.
Cas individuel — 24/08/2009

Des informations peu sérieuses qui auraient pu coûter la vie à une jeune femme

L’ODM s’appuie sur des informations erronées dans le cas d’une jeune femme dont la survie dépend d’une opération médicale de pointe irréalisable en Russie. Sans le travail du mandataire, le permis humanitaire lui aurait été refusé.
Cas individuel — 24/08/2009

Après avoir travaillé 18 ans en Suisse, il risque l’expulsion

Après 18 ans passés en Suisse, à bâtir routes, immeubles et maisons, "Alkan", travailleur sans-papiers, voit son renvoi prononcé par les autorités suisses.