La Suisse condamnée pour le renvoi d’un opposant soudanais

La Cour européenne des droits de l’homme (CourEDH) a condamné la Suisse pour avoir voulu renvoyer un opposant politique soudanais, notamment au motif que ses activités politiques avaient commencé en Suisse. La Cour a estimé qu’en cas de renvoi, la Suisse violerait l’article 3 CEDH.

Le cas concerne un ressortissant soudanais, ayant fui son village au Darfour à la suite d’une attaque par des miliciens Janjawids. Il dépose une première demande d’asile en Suisse – qui est rejetée en 2004 car les autorités doutent qu’il provienne réellement du Darfour et trouvent le récit de sa fuite peu crédible – puis une deuxième demande en 2009. Entre-temps, il est devenu membre actif du Mouvement de libération du Soudan–Unité (MLS-U) en Suisse, dont il est nommé secrétaire aux droits de l’homme en 2009. En 2012 les autorités rejettent une nouvelle fois sa demande d’asile, estimant qu’il s’est engagé politiquement uniquement pour empêcher son renvoi, et que son profil politique n’est pas assez exposé pour être persécuté à son retour au Soudan. A noter que selon l’art. 54 LAsi, l’asile n’est pas accordé aux personnes devenues réfugiées en raison de leur comportement postérieur à la fuite de leur pays d’origine.

La CourEDH n’a pas retenu l’argument de la Suisse concernant le caractère « intéressé » de l’engagement politique du requérant, observant que cet engagement avait commencé des années avant qu’il ne dépose sa deuxième demande d’asile. Quant aux risques encourus en cas de renvoi, pour la Cour, chaque personne qui s’oppose ou est soupçonnée de s’opposer au régime est actuellement persécutée au Soudan, même s’il ne s’agit ni d’un dirigeant de l’opposition ni d’un activiste politique important. Le requérant a eu plusieurs occasions d’être identifié, puisqu’il a fait des interventions médiatiques et a participé à plusieurs colloques sur la situation des droits humains au Soudan y compris en présence des autorités soudanaises.

Sources:

Cour européenne des droits de l’homme, Arrêt “A.A. contre Suisse”, 7 janvier 2014; Forum Asile, Renvoi vers le Soudan : la Suisse est condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme, 21 janvier 2014.

Cas relatifs

Cas individuel — 01/05/2018

Non-respect des droits prévus par l’ALPC : le Tribunal ne suit pas le Service cantonal

Dans l’ALCP et la jurisprudence de la CJUE, il existe un droit pour les enfants de poursuivre leur scolarité dans le pays où ils résident. Ce droit est clairement défini et pourtant le SPoMi veut renvoyer en Espagne « Maíra » et ses 4 enfants, après 6 ans passés en Suisse.
Cas individuel — 07/03/2018

Ils vivaient à la rue en Italie, cette réfugiée et son fils pourront rester en Suisse

Après avoir obtenu le statut de réfugiée en Italie, « Feven » s’est rapidement retrouvée à la rue. Enceinte, elle choisit de venir en Suisse en quête de meilleures conditions de vie pour elle et son enfant. Réfugiée reconnue en Italie, cette jeune mère est, à deux reprises, renvoyée vers ce pays et s’y retrouve à la rue avec son fils en bas âge. Plusieurs procédures juridiques plus tard, « Feven » et « Sebhat » reçoivent finalement une autorisation de séjour en décembre 2017.
Cas individuel — 27/05/2016

Un père arraché à son épouse enceinte et ses enfants

« Awat » habitait à Genève avec son épouse « Mariame » enceinte de trois mois, et leurs deux filles, « Melete » et « Awatif ». Enfin réunie après un long périple et un exil forcé, cette famille se voit à nouveau séparée, cette fois par les autorités suisses : le père est renvoyé en Italie. Le Tribunal ne retient ni son droit à la vie familiale, ni l’intérêt supérieur de ses enfants à grandir auprès de leur père.
Cas individuel — 13/01/2015

Admis « provisoirement » depuis 12 ans il ne peut pas voir sa famille en Allemagne

Titulaire d’un permis F depuis 12 ans, « Seyoum » demande un « visa de retour », document officiel nécessaire pour rendre visite à sa famille en Allemagne et revenir en Suisse. L’ODM refuse au motif qu’il dépend de l’aide sociale. « Seyoum » est comme enfermé en Suisse.