Vieillir en Suisse en tant qu’étranger·ère

Un rapport thématique…

A consulter: ici

Les ressources et les conditions de vie à l’âge de la retraite entre les personnes nées en Suisse et celles issues de l’immigration ne sont pas égales : les sénior·es étranger·ères sont davantage touché·es par la précarité et la pauvreté, parce que les permis de séjour de ces personnes, généralement conditionnés par l’occupation d’un emploi, délimitent leur accès aux prestations sociales de l’État.

Alors, qu’adviennent les travailleurs et travailleuses lorsqu’iels vieillissent ? Lorsqu’installé·es en Suisse depuis nombre d’années, leurs corps ne leur permet plus d’exercer leur travail sur les chantiers, dans les usines ou dans l’économie domestique ?

Le rapport regroupe les témoignages de personnes concernées et les analyses de professionnel·les qui œuvrent à leurs côtés. Il vise à mettre en évidence les problématiques rencontrées par cette population afin de les faire exister en tant qu’enjeux centraux de politiques publiques.

…et une exposition de portraits

En visibilisant l’impact des lois d’immigration sur leurs corps et leur santé, en éclairant la diversité de leurs profils, en replaçant leurs parcours au centre de l’objectif, cette exposition cherche à générer une forme de valorisation sociale qui va à l’encontre de l’exclusion et de l’isolement vécus par un grand nombre de personnes âgées immigrées en Suisse romande.

Lieux et dates d’exposition :

Dossier de presse :