“Mon ami va être renvoyé avant que nous ne puissions nous marier”

28 août 2008 – Après avoir fini de purger sa peine suite à une condamnation pénale, l’ami de “Thérèse” est conduit dans un centre de détention en attendant l’exécution de son renvoi vers le Nigeria. “Thérèse” et son ami sont en couple depuis trois ans, ils s’aiment, veulent se marier et fonder une famille, mais cela semble impossible. Lire le témoignage de “Thérèse”

Cas relatifs

Cas individuel — 08/07/2014

Placée en détention administrative, elle perd son enfant

« Soraya », originaire d’Érythrée, demande l’asile en Suisse. Comme elle a déjà demandé l’asile en Suède, elle est incarcérée en vue d’un transfert. Enceinte, son état de santé se détériore en prison et elle doit interrompre sa grossesse. Suite à ce tragique événement, le TAF impose l’application de la clause de souveraineté de l’accord de Dublin, annulant ainsi son transfert.
Cas individuel — 24/08/2009

Renvoyé de force au moment où il allait se marier

Abdoulaye, dont la demande d’asile a été rejetée, vit avec sa compagne suisse avec laquelle il a eu un enfant. Alors que des démarches de reconnaissance de l’enfant et de mariage sont en cours, Abdoulaye est arrêté, mis en détention, et renvoyé par vol spécial en Guinée.