Notre équipe

Comité

Le comité, composé de spécialistes du droit des étrangers ou du droit d’asile a pour mission d’assurer la gestion stratégique et financière de l’association. Ses membres soutiennent également l’équipe du secrétariat et font office de relais dans leurs cantons respectifs.

Membres élu·e·s lors de l’Assemblée générale du 28 avril 2021

Aldo Brina – collaborateur du secteur réfugié·es au Centre social protestant (CSP) Genève
Julian Favre – collaborateur de la Fraternité du Centre social protestant (CSP) Vaud
Pierluigi Fedele – directeur de l’Association jurassienne d’accueil des migrants (AJAM)
Magalie Gafner – juriste et sociologue au Centre social protestant (CSP) Vaud
Inge Hoffmann, présidente – enseignante et vice-présidente de l’Université populaire du Canton de Genève
Françoise Jacquemettaz – coordinatrice du Centre Suisses-Immigrés (CSI VS) de Sion, suppléante : Madeline Heiniger – présidente du CSI VS
Eva Kiss – collaboratrice du Centre de contact Suisses-Immigrés (CCSI) de Genève
Nicolas Lazazzera – juriste au Centre de contact Suisses-Immigrés (CCSI) de Fribourg, suppléante : Carima Grunder – coordinatrice du CCSI FR
Mélissa Llorens – enseignante et ancienne coordinatrice de l’ODAE romand
Fanny Matthey – juriste et chargée d’enseignement à l’Université de Neuchâtel

 
Secrétariat

L’équipe du secrétariat se charge de la vie courante de l’association et de la production du contenu du travail de l’ODAE romand.

Raphaël Rey – coordinateur, à 80%
Aude Martenot – chargée de projets, à 50%

 
Bénévoles

Trente-cinq expert·e·s relisent nos fiches avant leur publication, assurant leur pertinence du point de vue juridique.  Par ailleurs, une centaine de correspondant·e·s, œuvrant sur le terrain dans le domaine du droit d’asile et des étrangers nous transmettent des cas dignes d’intérêt. Le travail du secrétariat serait bien difficile sans leur appui continu et nous les en remercions chaleureusement !

 

Membres et sympathisant·e·s

L’ODAE romand est soutenue par une base de plus de 1’200 membres et sympathisant·e·s, dont environ 160 sont des organisations. Leurs apports sont non seulement encourageants, mais aussi une condition indispensable à la poursuite d’un travail d’observation en toute indépendance. Les recettes financières de l’ODAE romand proviennent en grande partie de leurs contributions. Le soutien d’organisations partenaires démontre la complémentarité de nos actions et l’utilité de notre travail.