Publication d’un guide pratique pour la prise en charge des MNA en Suisse

Le Service social international Suisse (SSI) a publié la deuxième édition de son manuel de prise en charge des mineurs non accompagnés (MNA) en Suisse. Ce guide, donne des outils pratiques pour l’accompagnement des MNA aux différentes étapes de leur parcours, de  leur arrivée en Suisse et leur identification à la transition vers l’autonomie, en passant par les  mesures d’intégration spécifiques. Des témoignages illustrent les propos traités. Ce manuel s’adresse aux  professionnel·le·s et aux membres de la société civile impliqué·e·s dans l’accueil et l’accompagnement des MNA, mais également aux institutions publiques concernées.  L’objectif du SSI, qui rappelle en préambule « que les MNA sont des enfants avant d’être des réfugié·e·s », est de favoriser les collaborations dans l’optique d’un meilleur respect des droits de l’enfant.

Sources : SSI, Manuel de prise en charge des mineurs non accompagnés (MNA) en Suisse, décembre 2017, Article sur le site du SSI, 07 décembre 2017

Cas relatifs

Cas individuel — 19/09/2018

Le SEM met en doute le récit et prononce le renvoi d’un Erythréen de 19 ans

Arrivé comme MNA, « Bereket » est entendu sur ses motifs d’asile deux ans après avoir déposé sa demande. Pour le SEM, ses propos manquent de détails et de consistance. Le SEM qualifie son récit d’invraisemblable, lui refuse l’asile et prononce son renvoi vers l’Erythrée.
Cas individuel — 29/10/2012

Un père de famille est renvoyé malgré les
lourds problèmes de santé de sa fille

La Suisse refuse de renouveler le permis d’« Aboubacar », coupable d’une infraction à la LStup en 2006, malgré l'importance de sa présence pour sa famille et notamment sa fille, née grande prématurée, qui a besoin de soins assidus. Une requête a été introduite à la CourEDH.
Cas individuel — 06/10/2010

Formalismus vor Kindeswohl:
Familie soll nach acht Jahren die Schweiz verlassen

Traduction du titre : "Formalisme au détriment de l'intérêt des enfants: une famille doit quitter la Suisse après y avoir vécu huit ans"